> 5% du montant de votre commande sera alloué à notre Projet Sirius (cf. Nos Projets). > 5% de nos revenus seront alloués à notre Projet Sirius pour développer la confiance en elles des femmes

Les initiatives de Sélène

La confiance en soi des femmes : situation actuelle dans le monde

La confiance en soi des femmes : situation actuelle dans le monde

Chez Sélène Provence, l’un des sujets qui nous tient particulièrement à coeur est la confiance en soi des femmes et son développement. Comment la mesurer, la comprendre et l’améliorer ? Que pouvons-nous faire pour agir et permettre à chacune de s’accepter, se faire confiance et se sentir capable ?

Lorsque nous avons découvert par hasard sur LinkedIn qu’une étude internationale avait été menée au cours des trois dernières années dans le but d’analyser la confiance en soi des femmes et qu’un rapport était disponible en ligne, nous n’avons pas hésité longtemps. Il nous fallait vous en parler !

IT Cosmetics - entreprise de cosmétiques lancée en 2008 aux Etats-Unis et visant à accompagner les femmes sur le chemin de la confiance en soi - ainsi que Eranos - cabinet de conseil - ont mené ensemble cette étude. Plus de 11.000 femmes dans le monde ont répondu à cette étude en ligne dans 11 pays. Il s’agit de la plus vaste étude menée sur le sujet de la confiance en soi des femmes.

Quelques informations sur l’étude menée :
  • 176 femmes interviewées individuellement (dont 24 expertes du sujet)
  • 11.000 femmes du monde entier ont répondu à un questionnaire en ligne
  • 11 pays (Etats-Unis, France, Allemagne, Mexique, Angleterre, Chine, Japon, Russie, Corée, Australie, Hong-Kong)
  • De 18 à 69 ans

Au cours de cet article que nous vous proposons aujourd’hui sur Sélène Provence, nous vous résumerons leurs analyses et conclusions pour qu’ensemble, nous progressions.

Pourquoi la confiance en soi des femmes est importante ?

La confiance en soi est un déclic. Elle permet d’agir, se lancer dans un projet, écrire, débattre, donner son point de vue. Elle est souvent la première étape pour oser : oser demander une augmentation, oser se lancer en politique, oser écrire un livre, oser créer son entreprise. Sans confiance, pas d’action. C’est sûrement le premier point clé. Pour plus d’égalité entre les genres, il est important de partir du “pourquoi”.

La confiance en soi se construit collectivement

Un fait important - issu du sondage mené - est que la confiance en soi n’est pas uniquement personnelle mais se développe au contact des autres. C’est un pouvoir que vous pouvez recevoir, donner et faire grandir chez l’autre, grâce à vos mots, vos actions, votre attitude envers vos pairs.

Une différence majeure entre les hommes et les femmes est que les femmes font plus souvent face lorsqu’elles se lancent dans un projet personnel ou professionnel à des obstacles. Ces obstacles les remettent en question : sont-elles capables autant que les hommes ? Leurs capacités et connaissances sont-elles suffisantes ? Ces obstacles et remises en question impactent négativement leur confiance en elles.

Toutefois, la confiance en soi apparaît comme une qualité uniquement individuelle : la capacité à s’accepter personnellement, sans impact extérieur. Or, la confiance en soi vient de différents éléments : notre histoire personnelle, notre vie quotidienne et notre environnement, la société dans laquelle on vit et les mythes et limites de cette dernière.

L’étude que nous avons découverte a créé un indice de mesure - le “Women’s Confidence index” (WOCO) - qui permet de comprendre quel est le niveau de confiance en soi des femmes mais aussi ce qui l’impacte.


14 sources différentes pour impacter la confiance en soi des femmes

L’étude a ainsi questionné des femmes du monde entier et a identifié 14 sources différentes pour impacter la confiance en soi des femmes.

  • Les sources établies - celles qui sont ancrées en nous
    • La routine - cela crée un climat de sécurité, un sentiment de confiance
    • Nos certitudes - par exemple, savoir que le sol est sous nos pieds ce qui nous permet donc de marcher sereinement, en pleine confiance
  • Les sources de confiance intérieures - ce sont les sources de confiance internes et personnelles
    • Notre faculté à progresser - plus on pratique un sport, plus on se sent confiante - la confiance naît de l’amélioration
    • Notre intuition - la confiance naît alors de la capacité à prendre des décisions importantes en suivant sa petite voix interne
    • Notre résilience - à savoir notre capacité à nous relever après un événement difficile
    • Notre intelligence et nos connaissances - on se sent alors confiantes car on croit en nos compétences et on se sent à l’aise de parler d’un sujet
    • Notre vocation - se sentir confiantes car on sait que l’on fait les choses bien, que l’on est faites pour ça
  • Les sources de confiance normées par la société - il s’agit d’avoir confiance en soi lorsque l’on fait les choses “bien”, en accord avec ce que la société nous renvoie
    • La ressemblance avec nos pairs - ou autrement dit l’appartenance à un groupe de semblables (“j’ai confiance en moi car je n’agis pas de manière étrange ou “anormale” aux yeux des autres”)
    • Le système de soutien - la confiance en soi naît alors de la validation des autres sur nos actions ou paroles
    • L’apparence - la confiance en soi vient alors de notre façon de nous habiller, nous maquiller… le fait de respecter les codes imposés dans la société dans laquelle on vit
    • Les sources de confiance mystiques, très extérieures à nous-mêmes - il s’agit des mythes et représentations collectives auxquelles nous nous référons
    • Les utopies - il s’agit par exemple de penser que le meilleur est à venir (“si je perds mon emploi, j’en trouverai un meilleur plus tard”)
    • La “féminité” - une forme de confiance née de ce que la société projette en nous en tant que femmes
    • La spiritualité - avoir confiance en soi grâce à une force divine ou spirituelle nous guide et nous entoure
    • La transgression des règles - se faire confiance en allant à l’encontre des règles établies si cela nous semble juste



Les résultats du Women’s Confidence index - WOCO

Comme nous le précisions, un indice a été établi suite à l’étude menée. Un résultat moyen par pays compris :

entre 0 et 3,9 indiquerait une confiance en elles extrêmement basse de femmes
entre 4 et 5,9 une confiance basse
entre 6 et 7,9 une confiance modérée
entre 8 et 10 une confiance haute

Au total, sur les 11 pays étudiés, la moyenne générale correspond à une confiance modérée.

En France comme en Angleterre, l’indice est à 6,1, soit de justesse une confiance modérée. En Allemagne, elle est un peu plus élevée avec un score de 6,5.
Au Japon, elle est de 4,9 et au Mexique de 7,7 - les deux pays les plus opposés.

Chaque pays est différent mais focalisons nous sur la France.

L’étude - menée par des américain.es - décrit les femmes françaises comme guidées par des figures féministes fortes, comme libres et déterminées - mais les résultats sont loin du cliché que l’on accorde à notre pays.


Les éléments qui font baisser l’indice français

Pour un résultat de 6,1, l’indice révèle des mauvaises notes à “l’utopie” (3,3 en moyenne) - l’un des 14 facteurs impactant sur la confiance en soi. L’utopie dit simplement que demain sera meilleur qu’aujourd’hui, c’est croire en l’avenir.

La confiance en soi des femmes est donc impactée négativement en France par la croyance en l’avenir (économiquement, écologiquement, socialement…).

L’autre facteur négatif pour cet indice est celui lié aux vocations. Il est dur pour les femmes françaises de suivre leur vocation car la pression sociale est souvent plus forte que la petite voix intérieure qui nous parle depuis l’enfance. (moyenne de 5,3 pour l’indice)


Les éléments qui font remonter l’indice français

A l’inverse, l’un des éléments qui fait augmenter les notes de la confiance en soi en France est celui du système de soutien. En effet, les femmes françaises se sentent relativement bien entourées par leurs familles, leurs ami.es et leurs pairs pour être encouragées et soutenues dans leurs décisions, ce qui impacte positivement leur confiance en elles. Toutefois, il faut prendre en compte que plus la confiance en soi est importante et moins la nécessité d’avoir des retours positifs extérieurs de ses proches est importante. La moyenne de l’indice n’est pour autant qu’à 6,8 donc doit être prise avec du recul.

Un autre élément positif concerne nos certitudes - nous avons confiance en ce que nous connaissons. 

Enfin, le dernier élément positif concerne l’intuition. (moyenne de 6,6 pour les deux derniers éléments, ce qui reste seulement une confiance modérée).



Conclusion

La confiance en soi des femmes dans le monde n’est pas élevée.

De plus, malgré les différences culturelles des femmes interviewées [NDLR : 11 pays ont participé à l’étude et ne sont pas représentatifs du monde entier], les éléments qui tirent l’indice vers le bas ou vers le haut restent globalement les mêmes.

  • Les éléments qui tirent majoritairement l’indice international vers le bas : la transgression, la résilience, l’utopie, la “féminité”...
  • Ceux qui le maintiennent : l’intellectuel, l’apparence et la spiritualité
  • Ceux qui le tirent vers le haut : le système de soutien, la routine, l’intuition, la ressemblance et l’amélioration.


Nous ne devons pas nous satisfaire d’une moyenne française à 6,1 sur 10. Nous devons travailler sur nos forces et créer encore plus de réseaux d’entraide, de soutien. Chez Sélène Provence, nous sommes par exemple convaincues du pouvoir de la sororité et de se conseiller entre femmes : partager des expériences vécues, participer à des ateliers en groupe… Ensemble on va plus loin.

Nous devons également bien évidemment travailler sur nos faiblesses : pourquoi les femmes ne se sentent-elles pas à l’aise en France pour suivre leur vocation ? Le travail peut se faire dès l’enfance, dès l’école. Il est important de montrer aux plus jeunes (mais également aux moins jeunes) que le genre ne détermine pas l’avenir ou la carrière.

Il y a encore du chemin à parcourir mais ensemble, nous pouvons nous rendre compte de ces progrès à faire et parvenir à augmenter cet indice.

La confiance en soi est un pouvoir - mettons-le entre toutes les mains.

 

 

 

 

Toutes les photos de cet article sont issues du site libre de droits Pexels. Les photographes dans l'ordre : 

RF Studio / Vlada Karpovich / Daria ShevtsovaTeona Swift

Laisser un commentaire