> 5% du montant de votre commande sera alloué à notre Projet Sirius (cf. Nos Projets). > 5% de nos revenus seront alloués à notre Projet Sirius pour développer la confiance en elles des femmes

Les initiatives de Sélène

Danika, produits ménagers naturels pour prendre soin de ses vêtements et l'environnement

Danika, produits ménagers naturels pour prendre soin de ses vêtements et l'environnement

Comme vous le savez, chez Sélène Provence, nous aimons mettre à l'honneur des femmes qui entreprennent et qui font bouger les choses. Aujourd'hui, nous avons le plaisir de vous présenter Pauline - la co-fondatrice de Danika. Danika est une marque qui propose des produits ménagers naturels et rechargeables pour limiter son impact sur l'environnement et protéger sa santé. Avoir une garde-robe plus éthique grâce à Sélène Provence c'est (très) bien, prendre soin de ses vêtements et sa maison en respectant l'environnement également, c'est encore mieux ! 

Alors, c'est parti pour une interview d'une entrepreneuse engagée et motivée ! 



"Hello Pauline, tu as lancé Danika avec Romain - quel est le concept ?

Effectivement, et aujourd’hui on est trois associé.es avec Anne-Cécile ! Danika est une marque de lessives et produits ménagers naturels et zéro déchet. Nous venons de sortir une gamme rechargeable à diluer. Le principe est simple : vous ajoutez de l’eau chaude à la poudre contenue dans la recharge, et après une heure, c’est prêt ! Fini les bidons en plastique car lorsque le produit est vide, il n’y a plus qu’à recommander les recharges conditionnées dans des sachets compostables !

 

Pourquoi avoir choisi ce secteur pour entreprendre ?

Lorsqu'on a imaginé Danika, on recherchait pour notre vie quotidienne des produits à la composition plus saine, plus écologique et plus locale. Cela a commencé par l'alimentaire, puis les cosmétiques, la mode également. Mais au rayon des produits ménagers, l'offre était presque inexistante !

Pourquoi - en tant que client.e - passer aux produits d'entretien zéro déchet ?

Pour la santé déjà. Certes zéro déchet ne veut pas forcément dire que la formule du produit est elle-même écologique, et il y a beaucoup de greenwashing autour de ce sujet. Pour autant, on peut sur ce point faire confiance aux marques récentes (comme Danika bien sûr !) pour chercher à faire mieux et sur tous les aspects, en passant du produit au packaging.

Pour la protection de l'environnement évidemment. Les produits ménagers zéro déchet présentent des avantages sur toute la ligne : ils sont (souvent) moins polluants à produire, ils sont moins encombrants à transporter, et ils sont indéniablement moins polluants après usage.

Enfin, ils sont très pratiques puisqu'ils sont moins lourds (terminé les bidons à rapporter des courses) et nécessitent moins de place pour le stockage chez soi, une petite révolution surtout lorsqu'on vit dans des petites surfaces en ville.

 

Quels sont les plus gros challenges pour concevoir des produits d'entretien naturels et responsables ?

A mon sens, le plus gros challenge est d'accepter que tout ne soit pas parfait de bout en bout, et donc faire des concessions tout en restant cohérent et en cherchant donc à constamment améliorer les points qui peuvent l'être. Cela demande une vigilance de tous les instants, et une remise en cause perpétuelle.

 Par exemple, plus concrètement : les matières premières considérées comme très écologiques ont des minimums de commande qui sont très (trop) importants pour des jeunes entreprises. On débute donc avec d'autres matières mais il faut rester informé des évolutions (les prix peuvent diminuer, une alternative peut arriver sur le marché etc.). Et une fois qu'une solution meilleure est trouvée, il faut recommencer puisque le reste de la formule peut alors nécessiter des ajustements pour conserver une même viscosité ou autre. Ça ne s'arrête jamais. Mais tant mieux, c'est là que se trouve le progrès !

 

Les produits Danika sont fabriqués en France : quelles sont les étapes de création ?

Effectivement, on fabrique nos produits en Auvergne Rhône-Alpes, mais aussi en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie ! Ça dépend de nos références mais tout est en France. Pour certaines, on s’occupe de sourcer les matières premières, et pour d’autres c’est notre fabricant qui s’en occupe, tout en veillant bien évidemment à ce qu’il respecte les exigences de notre cahier des charges. Tout est fait manuellement !

Quels sont tes conseils pratiques d'entretien pour faire durer ses vêtements ?

En prendre soin au quotidien, en pensant par exemple à les détacher sur le coup, puis au moment du lavage, avec des produits doux (Danika par exemple ahaha) et aussi en respectant les consignes de lavage (température, séchage etc.).

Je recommande aussi de prendre soin de ses vêtements dans les armoires (bien les plier, ne pas les entasser etc.), dans les paniers à linge (ne pas les tordre, les laisser en boule ou avec d'autres vêtements humides) et sur les étendoirs (ne pas les faire pendre trop lourdement, ne pas les laisser dessus une fois secs etc.).

Enfin, les rafistoler dès que nécessaire (je ne suis pas un as de la couture mais je prends de plus en plus exemple sur Romain, qui recoud systématiquement le moindre accro et dont tous les vêtements sont tous comme neufs des années après les avoir achetés).

 

Quels sont à l'inverse, les actions ou produits à bannir pour conserver ses vêtements ?

J'ai déjà un peu répondu mais j'ajouterais l'utilisation de produits trop "décapants" (notamment les lessives surchargées d'agents moussants qui n'ont aucun intérêt) et l'utilisation d'adoucissant, qui est un cache misère dont les effets sur le long terme ne permettent pas de conserver les vêtements en bon état, sans compter la catastrophe environnementale que ce produit représente.

 

Ton produit coup de cœur Danika ?

Je ne peux plus me passer du solide-vaisselle, que j'utilise d'ailleurs aussi comme détachant et savon à tout faire.

Pour la vaisselle, je m'en sers avec l'éponge Danika et même parfois directement sur les surfaces, pour nettoyer les planches à découper par exemple, ou si un plat est très sale, en laissant couler de l'eau chaude par-dessus.

J'adore qu'il soit sans parfum et d'une composition irréprochable pour nettoyer les gamelles de mon chiot ou les biberons de ma nièce.

 

Et les prochains projets Danika ?

Avancer ! Plus concrètement, sortir de nouvelles références pour compléter notre gamme (et le tout en suivant notre ligne directrice : innovation, zéro déchet, ingrédients naturels et transparence), proposer de nouveaux parfums, mais aussi développer notre offre B to B auprès des marques de vêtements pour leur proposer nos lessives en collaboration ou sous marque blanche. C’est ce qu’on fait déjà avec quelques-unes qui cherchent à développer leur gamme d’accessoires en proposant une lessive pratique et peu coûteuse à envoyer dans les colis. Petit message aux marques qui nous lisent !"

 

Un immense merci à Pauline pour ses réponses détaillées et passionnantes, on vous encourage à découvrir Danika par ici sans plus attendre ! 

Laisser un commentaire