💌 -10% en vous inscrivant à notre newsletter ici

Nos papotages mode & éthique

Les soldes : une vraie problématique environnementale

Les soldes : une vraie problématique environnementale

En pleine période des soldes, chez Sélène on a voulu en apprendre plus sur elles ! Quelles sont leurs origines, leur histoire et  pourquoi elles ont une place si importante dans notre mode de consommation ?

Le principe des soldes c'est (en apparence) intéressant pour les consommateur.ices, ça peut avoir un intérêt pour les marques mais ça n'est définitivement pas compatible avec la protection de l'environnement. 

On vous a déjà fait un post à ce sujet sur notre Instagram (d’ailleurs, pensez à aller nous suivre, pour ne pas manquer nos actualités) mais au vu de l’importance du sujet, on trouvait ça encore mieux de vous faire un article plus détaillé sur le sujet ! 

LES SOLDES ÇA VIENT D’OÙ ? 

En France, les réductions de prix et les braderies sont très anciennes mais les soldes et leur mise en place actuelle, permettant aux commerçants de déstocker des invendus de la saison précédente en cassant les prix remontent au XIXe siècle avec la création des premiers grands magasins. 

Par contre, personne ne s’accorde sur celui ou celle qui les aurait inventées.  

Pour certain.es c’est Simon Mannoury, le fondateur du premier grand magasin parisien et petit génie de la vente qui développe cette idée. Mannoury était un précurseur et il a organisé les premières soldes afin d’écouler les stocks de ses invendus de la saison passée à prix cassés. Cette idée révolutionnaire va conquérir les autres commerçant.es et petit à petit le principe des soldes et des promotions va se démocratiser. 

À l’inverse, pour d'autres, c'est Aristide Boucicaut, fondateur du “Bon Marché” à qui l'on doit les soldes. Il se serait inspiré des "Boxing Days" en Angleterre ! Il s’agit de journées après Noël où les commerçant.es baissent leurs prix afin de relancer les ventes. L'homme d'affaires a donc lancé en 1869  la "Semaine du blanc" où les prix dans son magasin baissaient au fil de la semaine. Encore une fois, petit à petit, l’idée a conquis le reste des commerçant.es et vous connaissez la suite. 

Blog Sélène Provence - magasin

Néanmoins, les premières lois qui encadrent ces rabais remontent au début du siècle dernier, en 1906. 

La loi est la suivante : “Les soldes favorisent un écoulement accéléré de marchandises en stock et ne peuvent être réalisées qu’au cours de deux périodes par année civile.”

C’est ce que l’on appelle désormais les soldes d’été et les soldes d’hiver. 

Mais il faut attendre 1962 pour que la loi définisse le mot "soldes" qui signifiera par la suite “une baisse de prix occasionnelle dans l'année accompagnée de publicités”. 

En dehors des deux grosses périodes de soldes, les commerçant.es peuvent également faire des promotions ou des opérations de déstockage si nécessaire mais cela est encadré différemment. Et bien sûr, les commerçant.es ont l'obligation, pour les articles soldés, d'afficher l'ancien prix de vente barré à côté du prix soldé et les produits soldés doivent être identiques à ceux vendus hors période des soldes. 

POURQUOI LES SOLDES C’EST PROBLÉMATIQUE ? 

Tout d’abord, parce que cette pratique permet donc aux marques de se déresponsabiliser et d'aggraver la surproduction qui est un problème majeur de l’industrie textile actuellement. Les marques produisent davantage en anticipant la période de soldes, sur laquelle elles comptent pour écouler les marchandises non vendues. Et là, on soulève un autre problème !

Les marques calculent leurs prix pour conserver une marge intéressante sur les produits soldés. Or, les réductions sont souvent affolantes : -50%, -60%... Comment ces entreprises peuvent continuer à rentrer dans leurs frais avec de telles baisses ? De plus, en agissant ainsi, les soldes dévalorisent également les produits, laissant penser que leur prix initial ne reflète pas leur vraie valeur. 

C’est pourquoi de nombreuses marques durables refusent de solder leurs produits et argumentent en disant qu'elles préfèrent ne pas faire de soldes mais proposer des prix juste tout l’année. Comme chez Sélène par exemple. 

ATTENTION : Cependant, ce n’est pas le cas de toutes les marques engagées. La crise sanitaire a souvent bousculé la gestion des stocks, forçant de nombreuses entreprises à proposer des soldes pour rentrer dans leurs frais pour pouvoir se payer elles-mêmes ainsi que leurs employés. 

Le second problème avec les soldes, c’est qu’elles poussent à la surconsommation. La baisse des prix nous donne l'illusion d'une bonne affaire et nous encourage à acheter un produit dont nous n'avons pas vraiment besoin. L'achat est moins réfléchi, plus impulsif. En pensant faire des économies, on achète au final plus de vêtements et souvent dont nous n'avions pas besoin et qui dormiront dans nos placards.Sur le long terme, ça n'est pas viable. 

Blog Sélène Provence -Surconsommation

Enfin, initialement les soldes étaient 2 fois par an mais désormais les promotions se font toute l'année pour les marques de fast-fashion et surtout d'ultra fast-fashion. Les collections ne sont plus limitées à 2 par an mais jusqu'à 52 pour certaines marques (soit 1 par semaine) et cela crée en permanence une impression d'urgence dans l’achat.

Le meilleur exemple, c’est celui des sites de fast-fasion sur lesquels on retrouve un décompte en haut de la page d'accueil du site qui est là pour nous donner l'impression que l'offre promotionnelle se termine dans les heures à venir, alors qu’en réalité une autre va bientôt venir la remplacer...

Si les soldes avaient pour but initial d’écouler les stocks en trop pour soulager les commerçant.es désormais ce n’est plus vraiment le cas. Les soldes sont complètement planifiées par les marques qui jouent avec la psychologie du consommateur.ice…

Chez Sélène depuis toujours on vous dit que le secret ce n’est pas de ne plus consommer mais de consommer autrement. Nous prônons une mode durable, c’est-à-dire des achats de produits éthiques et éco-responsables qui vont vous suivre pendant de nombreuses années. Le but est d’acheter moins mais mieux ! Le plus important est de se concentrer sur des achats éthiques mais surtout réfléchis.

Comme dit précédemment, chez Sélène nous préférons vous proposer des prix justes toute l'année. Des prix justes pour celles et ceux qui les fabriquent, justes pour la planète et justes pour votre santé. 

Blog Sélène Provence - Achats

 

Anaïs