> 5% du montant de votre commande sera alloué à notre Projet Sirius (cf. Nos Projets). > 5% de nos revenus seront alloués à notre Projet Sirius pour développer la confiance en elles des femmes

Nos papotages mode & éthique

Vêtements, cosmétiques,... : Pourquoi consommer vegan est-il indispensable ?

Vêtements, cosmétiques,... : Pourquoi consommer vegan est-il indispensable ?

De plus en plus, nous nous rendons compte à quel point l’humain a développé de mauvaises habitudes vis-à-vis des animaux. Faire faire des acrobaties à un éléphant devant une foule ébahie. Porter un manteau d’une valeur inestimable conçu avec la peau d’un renard en voie de disparition. Disposer un tapis fait avec la peau d’un ours devant la cheminée. Torturer des lapins pour avoir un fond de teint qui ne nous donnera pas de boutons. Et j’en passe et des meilleures.

Vous ne pensez pas qu’il est l’heure de changer tout ça ? De consommer différemment et d’être respectueux.se de la faune qui nous entoure ? 

Heureusement, maintenant il est de plus en plus facile pour nous toutes et tous de consommer éthique, grâce au véganisme entre autres ! 


Le véganisme, qu’est ce que c’est ?

Le véganisme vise à supprimer toute forme de violence, ou discriminations à l’égard des animaux. Comme par exemple l’esclavage, ou la marchandisation faite par les humains. 

Le véganisme est une manière de vivre et de s'exprimer par des choix alimentaires et de consommation ( habillement, cosmétiques, loisirs…). Une personne vegan proscrit alors toute substance ou produit contenant des agents techniques d’origine animale ou ayant été testés sur eux. Un produit vegan exclut alors toute participation du commerce des animaux dès sa formulation jusqu’au point de l’emballage.

Le terme « origine animale » englobe les matières premières issues de l’élevage, de l’abattage, de la chasse et de la pêche.


Alors, quelles sont les matières à proscrire ? 

Voici une liste exhaustive de toutes les matières que l’on peut trouver dans l’industrie de la mode 

*Attention ! L’appellation “cuir végétal” est trompeuse. Il n’y a qu’un procédé qui diffère de “cuir” à proprement parler mais il s’agit toujours de peau animale.

**Attention ! Il n’y a pas de “fausses plumes” sur le marché, la mention “plume synthétique“ signifie qu’une vraie plume à été  colorée artificiellement.

***À ne pas confondre avec la suédine, tissu en coton imitant le suède.

Par quoi remplacer ces matières ? 

On vous propose une liste qui vous permet de remplacer toutes les matières animales par les matières ci-dessous en fonctions des articles que vous souhaitez acheter :

Pour ce qui est des cosmétiques, on vous parle de la marque “Le Rouge Français”, qui propose des rouges à lèvres aux ingrédients 100% d’origine naturelle. Elle utilise des cires végétales de riz, candelilla et carnauba qui adoucissent et protègent. Pour les couleurs, elle s’amuse avec des plantes comme la garance des teinturiers pour le rouge, la garance rose et la rose de damas pour les teintes rosées par exemple. 

Vous pouvez retrouver une sélection de ses rouges à lèvres sur notre boutique en ligne pour avancer toujours par petits pas vers la consommation éthique ! 

Le Rouge Alizarine - Teinte 011                                 Le Nude Astera - Teinte 034


Zoom sur le cuir vegan : qu’est ce que c’est ? 

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais les matières véganes se développent de plus en plus. Le cuir vegan (aussi appelé cuir végétal) est par exemple une matière ne contenant aucune trace animale. Entre le cuir synthétique, le cuir végétal ou éco-cuir, le cuir d’eucalyptus, le Piñatex, le Muskin et enfin, le liège, que se cache-t-il derrière ces matières qui finalement ont la même utilisation que le cuir animal et le remplacent à la perfection ? 

Le cuir synthétique : Aussi appelé simili-cuir est fabriqué à base de plastique enfermé dans de la résine. Mais pour qu’un cuir soit réellement vegan, aucun matériau le composant ne doit avoir été testé ni ne doit provenir d’un animal : que ce soit sur le produit fini ou bien lors du processus de fabrication. Il faut donc bien se renseigner avant de vouloir acheter du simili-cuir. On peut aussi se demander si le simili-cuir est une réelle bonne solution en matière de recyclage et d’environnement car l’idéal est tout de même de respecter l’environnement sans utiliser de matière animale ! 

Autrement, voici d’autres alternatives qui pourront vous décider lors d’un achat. 

L’éco-cuir ou le cuir végétal : À ne surtout pas confondre avec le cuir à tannage végétal qui lui est issu de matière animale. Confectionné par Richard Wool, le cuir végétal combine du lin, du coton mélangé à du maïs, du soja mélangé à des huiles végétales. En plus d’être résistant à l’eau, perméable à l’air et plus résistant que le cuir animal, cet éco-cuir est éco-responsable et sans cruauté, que demander de plus ? 

Le cuir d’eucalyptus : Inventé par l’allemand Fabian Stadler à ses 28 ans pour commercialiser des ceintures, le cuir d’eucalyptus est fabriqué en allemagne pour limiter l'empreinte carbone de sa conception et garantir de bonnes conditions de travail des employés.
Sans pesticides ni OGM, les fibres d’eucalyptus sont achetées à des agriculteurs travaillant dans la sylviculture en circuit court. 

Le Muskin : On pourrait croire à du daim, mais non ce sont des têtes de champignons tannés sans produits chimiques ! On en utilise pour fabriquer des sacs, des bracelets de montres, des ceintures, ou encore des semelles de chaussures. Des tests réalisés en laboratoires ont montré que cette matière absorbe l’eau ce qui a plusieurs avantages pour les consommateurs et consommatrices : elle évite la propagation des bactéries sur le corps (tout bénéfique pour les produits utilisés directement en contact avec l’épiderme). On évite les allergies ou les odeurs plutôt désagréables dûes à l’humidité ! (comme les bracelets de montres ou les semelles de vos chaussures). 

Apple Skin : Cette alternative est faite, comme son nom l’indique, à base de déchets de pommes. On récupère la pulpe et les épluchures utilisées pour l’industrie de produits à base de pomme (cidre, jus, compotes…) et on les recycle en matériaux très résistants ! Pour fabriquer ces matériaux, on broie les déchets, on les sèche, et ils seront ensuite mélangés avec du polyuréthane pour fabriquer ce tissu résistant ayant finalement les mêmes propriétés que le cuir animal mais fabriqué sans souffrance. 

Piñatex : Créé à base de feuilles d’ananas, le pinatex est encore assez difficile à fabriquer mais il a la souplesse et la résistance d’un cuir animal tout en étant écologique ! Il doit sa récolte à celle du fruit lui-même et il est totalement biodégradable, ce qui lui certifie un impact environnemental limité. 

 

On vous parle de Salomé qui est à l’initiative de WWoW ( Wonder Woman of the World) et qui reflète ses valeurs vegan dans sa marque et veut la rendre la plus éthique possible en utilisant le Piñatex, le liège, des microfibres ou encore des fibres de cactus pour confectionner ses articles. Elle est approuvée par PETA et veut toujours faire plus en soutenant également la cause des conditions de travail des femmes ! 

Voilà un échantillon de ce que Salomé vous propose et que vous pouvez retrouver en vente chez Sélène Provence.

Sac Peggy - Paprika                                                        Porte-Monnaie Phulan