> 5% du montant de votre commande sera alloué à notre Projet Sirius (cf. Nos Projets). > 5% du montant de votre commande sera alloué à notre Projet Sirius pour aider un groupe de femmes à reprendre confiance en elles.

Interview de créatrices

Rencontre créatrice : Marianne de mARIANNE by Marie Jordane

Rencontre créatrice : Marianne de mARIANNE by Marie Jordane

Sarah, notre co-fondatrice est partie à la rencontre de Marianne, la créatrice de la marque éco-responsable et française, mARIANNE by Marie Jordane, le 15 janvier. mMJ comme Marianne la surnomme parfois est une marque jeune, dynamique, parisienne et respectueuse de l'environnement. Contrairement aux autres interviews de créatrices que nous avons eu le plaisir d'interroger à distance, cet entretien a pu se passer dans l'atelier de la marque directement, à Paris dans le 17ème arrondissement. 



L'atelier où Sarah et Marianne échangent en ce vendredi de janvier est le lieu de toutes les rencontres : celles de Marianne et Julie - les fondatrices - chaque jour pour parler des projets de la marque, celles avec les partenaires comme Sarah de Sélène Provence et bien sûr celles entre le tissu et la machine à coudre, les broderies et la surjeteuse. 


[en photo, Marianne et Julie, les fondatrices et créatrices de mMJ]

L'atelier donne sur une cour intérieure, comme dans un cocon. Les fauteuils sont moelleux, il y a une grande table au milieu pour dessiner et découper les prototypes, pour créer les prochaines collections et brainstormer. Dans un coin, les modèles sont exposés, près des machines à coudre et de la machine à café. Il y a aussi une étagère remplie de beaux ouvrages sur la mode ou le marketing digital.

Première rencontre entre Marianne et Sarah et plus qu'une interview, c'est une réelle discussion.

Tout a commencé dans un cours de théâtre en 2016. Marianne et Julie ne se connaissent pas mais font partie de la "team costumes". Elles sont toutes les deux élèves et chargées d'habiller la troupe : en dénichant des tenues adaptées ou en les cousant. Ce premier lien textile les rapproche immédiatement.

[en photo, Marianne la fondatrice, dans son atelier, le 15 janvier 2021]

Cette même année Julie ouvre une boutique multi-marques indépendante et un e-shop. Elle souhaite mettre en lumière de jeunes créateurs et créatrices européen.nes. Styliste modéliste de formation, elle propose également quelques-uns de ses propres modèles, en pièce unique. En 2019, souhaitant aligner ses valeurs personnelles à celles de son entreprise, elle cherche à étendre sa sélection et proposer des marques encore plus responsables et plus locales. Mais elle ne trouve pas de marques alliant style, qualité, proximité et écoresponsabilité. C’est aussi le moment où Marianne, après avoir travaillé 12 ans dans le transport aérien, veut réconcilier sa carrière et ses valeurs. Elle a besoin de redonner du sens à son travail et à avoir un vrai impact au quotidien.

Tout de suite elles réfléchissent au concept, au nom et aux critères de leur marque : pour Marianne une chose est sûre elle souhaite faire du "Made in France", pour Julie il faut absolument de beaux tissus respectueux de l'environnement.

Leur volonté commune : offrir des pièces stylées et intemporelles que l’on a envie porter souvent et pour longtemps. Une mode versatile qui permet aux femmes de révéler leur mutiplicité.

Dès lors, elles s'efforceront de produire les modèles les plus éthiques possibles et s'entoureront de prestataires locaux : leurs fournisseurs de tissus bio certifiés GOTS produisent dans la Loire et au Portugal, les fournisseurs de tissus upcyclés sont principalement en Alsace. C’est Julie qui met au point tous les modèles dans leur atelier de création du 17 ème , et la confection est confiée à un façonnier traditionnel du Sentier.


[en photo, Sarah, la co-fondatrice de Sélène Provence, dans l'atelier mMJ à Paris le 15 janvier]

Elles travaillent près d'un an sur leur marque et leur première collection voit le jour le 12 mars 2020, soit... 3 jours avant le premier confinement ! Premier coup dur pour Julie et Marianne qui ont heureusement eu la bonne idée de mettre en place une campagne sur Ulule avant le lancement (système de pré-commandes) et qui leur aura permis quelques ventes avant le confinement. Leur site Internet voit le jour en même temps et les premiers mois sont donc digitaux.

Rapidement, elles obtiennent le prestigieux label "Fabriqué à Paris" qui récompense les artisans de la capitale.


Leur deuxième collection automne/hiver sort fin 2020 et est en ligne sur Sélène Provence.

Une autre jolie histoire : pendant le deuxième confinement, Julie et Marianne s'associent à La Fabrique Nomade, une association qui accompagne des artisans (bijoutier.es, tisserands, couturier.es...) migrants à trouver un emploi adapté à leurs compétences, suite à leur arrivée en France. C'est ainsi qu'elles font la rencontre de Macumba qui viendra les aider pendant quelques semaines. C'est à ce moment qu'elles lancent par exemple le top Marceau en dentelle traditionnelle de Calais-Caudry upcyclée - qui ne faisaient pas partie de la collection initiale.


[en photo, l'atelier mMJ à Paris, le 15 janvier 2021]

Aujourd'hui, elles ont toujours deux ateliers : le leur où elles travaillent, font leurs réunions, prototypent les modèles et produisent quelques pièces exclusives ; et celui dans le Sentier (Paris) où elles délèguent la confection des pièces à une équipe française. Leur projet à l'avenir ? Pouvoir produire l’intégralité des collections en interne afin d’être encore plus proches de leurs clientes et pourquoi pas réaliser de la demi-mesure. On leur a par exemple commandé une robe pour un mariage civil : un joli projet ! 

Et ce nom ? Avant le rendez-vous, Sarah avait émis des hypothèses... mais ce ne sont pas les bonnes. Marie Jordane c'est le nom initial de la boutique de Julie, qui a vu le jour en 2016. Marie est le deuxième prénom de Julie, Jordane celui de sa fille. Quand Marianne rejoint Julie pour créer leur marque commune, Julie souhaite garder son identité mais il faut pourtant trouver un nom bien à elles. Finalement c'est tout simplement le prénom de Marianne qui s'impose comme une évidence. Marianne la créatrice mais également Marianne pour le Made in France, le local. Marianne dit pendant l'entretien qu'elle n'aime pas les majuscules, son prénom - elle le préfère sans. Alors "mARIANNE" c'est pour bousculer les codes, pour le côté espiègle et irrévérencieux, l'envie de ne pas faire comme tout le monde. On commence par une minuscule et on finit par des majuscules, comme un cri, comme une croissance - et c'est tout ce qu'on souhaite à cette jolie marque, de grandir. Le nom étant un peu long, les intimes utilisent l'acronyme mMJ - vous êtes maintenant prévenu.es.



Quant au parcours des deux amies, il ne les prédestinait pas forcément à travailler dans la mode éthique, surtout Marianne. Elle est juriste de formation et a travaillé comme chef de projet chez FedEx. En lançant sa marque, ce sont des nouveaux codes à apprendre. Julie a déjà l’expérience entrepreneuriale, la connaissance du monde du retail et surtout une passion pour la mode et un savoir-faire en stylisme et modélisme.



Dans l'équipe aujourd'hui Julie pilote la partie créative de l'entreprise. Marianne est la cheville ouvrière de la marque et gère la partie opérationnelle.

L'un de leurs premiers challenges a été de donner confiance aux clientes. Comme partout - et Sélène n'est pas en reste - le lancement se fait avec les proches : la famille, les ami.es, les ami.es d'ami.es. Celles et ceux qui nous connaissent, nous font confiance et nous soutiennent. Et puis petit à petit elles commencent à vendre plus loin, à des clientes qui ne les connaissent pas et une première étape semble être franchie. Un changement s'est opéré.

Un constat : les clientes cherchent de l'humain, des rencontres, d'autant plus avec la période que nous vivons. Marianne se rend disponible au maximum pour ses clientes. Les commandes sont notamment expédiées en 24 heures. Une belle histoire qui se vit derrière un écran mais le coeur devant.

A la fin de l'entretien, vient le moment tant attendu des essayages. Sarah essaye ses coups de coeur : la robe Emma et le sweatshirt Audrey mais toute la collection est exposée donc elle peut voir de plus près le top Hélène, le top Marion et la chemise Keira. Un point commun : les détails sont parfaits, la création est peaufinée. La qualité est vraiment incroyable, les matières si douces. Il y a un vrai travail de recherche qui est fait au niveau des tissus : pour qu'ils tiennent chauds, pour qu'ils soient agréables à porter, pour qu'ils se marient bien ensemble. Fun fact, le sweatshirt Audrey est bi-matières et pourtant la couleur des tissus est exactement la même - bluffant. Rien n'est laissé au hasard jusqu'aux boutons de la belle Keira qui sont en nacre naturelle bio certifiés GOTS, aux jolis reflets.

[en photo, l'essayage de la jolie robe Emma par Sarah, co-fondatrice de Sélène]

Quelques photos, quelques vidéos des vêtements portés pour pouvoir vous les montrer sur Instagram, et c'est déjà l'heure de partir ! 

Une vraie rencontre hors du temps, dans un écrin de douceur en plein coeur de Paris, on en redemande.

Merci Marianne pour ton temps, ta belle histoire et ce joli moment. 

Et pour retrouver la collection mARIANNE by Marie Jordane c'est dès maintenant sur Sélène Provence.

Laisser un commentaire